14.07.2022

Evaluation d’entreprise dans le cadre d’une transmission

La mise en œuvre de la planification d’une transmission nécessite tôt ou tard la détermination de la valeur de l’entreprise, qui servira de base pour le calcul du prix. Compte tenu des visions de la valeur souvent divergentes entre l’acheteur et le vendeur, la méthode à appliquer et la définition des paramètres sous-jacents revêtent une importance particulière. Que la vente de l’entreprise soit réalisée au sein de la famille ou avec un tiers, il est fortement recommandé de procéder à une estimation minutieuse dans les deux cas.

Processus d’évaluation

Choix de la méthode Différentes méthodes donnent parfois d’autres résultats. Un mélange approprié de méthodes, tenant compte des spécificités de l’entreprise à évaluer, permet d’obtenir des valeurs exploitables et proches du marché.

Ajustements La plupart du temps, les comptes annuels sont optimisés du point de vue fiscal et ne reflètent pas la valeur de rendement effec-tive ni la substance de l’entreprise. Ainsi, les comptes annuels servant de base à l’évaluation doivent être ajustés en fonction de considérations économiques. Il en va de même pour les éléments exceptionnels uniques et les changements futurs identifiables sur le marché.

Evaluation Les différentes méthodes retenues, à savoir la méthode de la valeur de substance, de la valeur de rendement, du praticien et DCF, associées à la prise en compte de la méthode de la valeur de marché effective, débouchent sur un résultat d’évaluation pertinent.

Interprétation Leurs résultats doivent être soumis à une évalua-tion et à un contrôle de plausibilité. Afin d’interpréter les résultats de l’évaluation, les facteurs de création de valeur, notamment la composition du coût du capital utilisé doivent être connus.

Rapport final La synthèse des résultats de l’évaluation est présentée sous une forme appropriée et orientée vers le destinataire, tandis que les hypothèses retenues sont documentées.

Méthodes d’évaluation

En théorie, voici les méthodes d’évaluation pour déterminer la valeur:

Méthode de la valeur de substance Cette méthode ne considère que la substance, à savoir les actifs évalués moins les dettes éva-luées à la date de référence définie. Des facteurs tels que les potentiels, les revenus futurs, les partenariats existants avec les clients et les fournisseurs ainsi que le savoir-faire interne de l’entreprise ne sont pas pris en compte.

Méthode de la valeur de rendement Par analogie, la méthode de la valeur de rendement ne considère que la capacité de rendement de l’entreprise. Il s’agit d’une approche prospective qui se base sur les flux de revenus prévus pour les deux à cinq années à venir.

Méthode du praticien La méthode du praticien est une combinaison des deux méthodes susmentionnées qui combine la substance et la valeur de rendement. Dans la méthode du praticien, les deux méthodes sous-jacentes sont pondérées différemment. Souvent, la pondération est de 2:1 (valeur de rendement double, valeur de substance simple).

Discounted-Cashflow-Méthode (Méthode DCF) La méthode DCF consiste à prédire la valeur de rendement future sur la base des free cash-flows (FCF) après impôts. Elle illustre les revenus sur lesquels l’acheteur peut compter à l’avenir. Une fois les FCF calculés, ils sont actualisés à la date d’évaluation. La condition sine qua non de cette méthode, souvent considérée comme la meilleure, est une bonne planification à moyen terme de l’entreprise.

Méthode de la valeur de marché effective permettant de déterminer la valeur

Ces méthodes, qui reposent principalement sur des chiffres finan-ciers, ne servent à rien si le vendeur ne trouve pas d’acheteur prêt à payer ce prix sur le marché. Pour vérifier la plausibilité des valeurs calculées, il est indispensable de les comparer aux prix de transac-tion effectivement réalisés lors de la vente d’entreprises.

Conclusion

Au cours de leur longue expérience, nos experts-comptables ont accompagné de nombreuses transmissions d’entreprise dans le segment des PME et acquis une grande expertise technique et pra-tique, tout particulièrement dans le domaine de l’évaluation d’en-treprise, ce qui garantit un accompagnement complet, sur mesure et approfondi tout au long de votre processus de transmission

Cet article est déjà paru dans le CORE-Newsletter 31 du mois de juin 2022.

Peter Schütz
Expert comptable diplomé
ps@core-partner.ch

Contact